Fiducie
Par Me CLaudine Bérubé, PME INTER Notaires Amos

LE TESTAMENT FIDUCIAIRE, un outil de planification qui demeure d’actualité.

Combien d’entre nous ont comme motivation quotidienne de pourvoir à son bien-être et au confort des leurs?  Nombreux sont toujours en quête d’être entourés des meilleurs professionnels afin de recevoir de bons conseils et veiller à l’accroissement de leur patrimoine.  Face à tant d’effort et de rigueur, interrogez-vous quant à votre sentiment lorsque vous pensez à votre mort.  Ce moment après votre décès, où vous n’aurez plus le contrôle et que vous n’arriverez plus à garder le cap sur vos objectifs pour l’administration de votre patrimoine.  Est-ce que le sentiment profond que vous ressentez est synonyme de quiétude ou d’inquiétude quant à l’utilisation et l’administration de vos avoirs par vos héritiers?

Depuis le 1er janvier 2016, plusieurs affirment, sans toutefois apporter les nuances adéquates, que le testament fiduciaire n’a plus sa raison d’être.  Certains seront en accord avec ces déclarations si, l’unique intention, du testateur ou de son conseiller, était d’utiliser la fiducie testamentaire afin profiter du taux progressif que ce type de fiducie procurait.

Malgré la perte de ce notable privilège, la fiducie testamentaire comporte d’autres avantages qui pourraient faire toute la différence pour le développement social et le maintien du bien-être de nos générations en constantes évolution.  Il vous est donc possible, par l’utilisation de la fiducie testamentaire, de protéger le patrimoine de vos héritiers contre ses propres créanciers, de vous assurer qu’une administration des biens légués soit effectuée d’une manière rationnelle, en respect des besoins particuliers et de la réalité de vos héritiers ou que tout simplement, une assistance soit accessible pour vos héritiers inexpérimentés ou en cours d’apprentissage pour gérer leurs propres affaires.

Également, saviez-vous qu’il est possible d’imposer le revenu de la fiducie testamentaire pour un bénéficiaire âgé de moins de 21 ans au taux progressif, et ce, sans qu’il y ait de décaissement ou de remise d’argent fait directement dans le patrimoine de l’enfant?  Le revenu de la fiducie demeurera ainsi, un actif protégé.  Il continuera d’être administré par des personnes de confiance que vous aurez choisies.  L’intervention du curateur public sera évitée, comme il n’y aura aucun décaissement.  En plus, l’enfant ou le jeune adulte pourra bénéficier d’un développement social sain sans influences ou interventions externes pouvant, dans certaines situations, devenir malsaines pour ce dernier puisqu’il n’aura pas un accès direct à son héritage.

Pour en savoir plus à ce sujet, demandez conseil à votre professionnel du réseau PME INTER Notaires.  Votre professionnel, appuyé par un comité d’expert en la matière, vous dirigera et vous transmettra toute l’information pertinente selon votre situation et vos volontés.  Il vous exposera la plus-value du testament fiduciaire et qui sait, peut-être vous acquerrez une tranquillité d’esprit.  N’est-ce pas un sentiment incroyable qui  n’a pas de prix?